7 idées reçues sur la cartographie des compétences

Nous mettons fin à 7 idées reçues sur la cartographie de compétences au sein de cet article, afin de mieux comprendre ses enjeux et ses avantages.
Menu
7 idées reçues sur la cartographie des compétences

La cartographie de compétences fait partie des grands indispensables au sein de nombreuses entreprises. Cependant, chacun ne l’utilise pas de la même manière, ne prenant pas en compte l’ensemble de ses possibilités. En effet, certains professionnels pensent la connaître sur le bout des doigts. On fait le point sur les idées reçues sur la cartographie de compétences dans cet article !

1. La cartographie des compétences est une photo à l'instant T de l'entreprise… et rien d’autre !

Si la cartographie des compétences permet effectivement de savoir, à l'instant T, quelles compétences sont détenues par l'ensemble des collaborateurs de l'entreprise (niveau d'expertise, certification, etc), il est indispensable que cette dernière soit évolutive et dynamique pour être constamment à jour. Elle n’est donc pas qu’un simple document inerte, qui retransmet une photographie des profils de compétences de vos collaborateurs.

En effet, définir la cartographie de compétences comme une photo à l’instant T est très réducteur. Votre cartographie de compétence détaille également et avec grande précision le savoir-faire et le savoir-être de vos collaborateurs. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que certaines permettent de recenser les souhaits de développement de compétences (appelées aussi les “aspirations”) des collaborateurs par un jeu de couleur…

cartographie des compétences

C'est donc un document vivant, enrichi par de nombreuses informations de tous les collaborateurs de l'entreprise, qui devient rapidement obsolète ou inutilisable, si sa base de données n'est pas mise à jour régulièrement.

Point de vigilance : une cartographie de compétences sur Excel ne sera jamais aussi précise et à jour qu'une cartographie réalisée sur un outil spécialisé. 

2. La cartographie des compétences est un document inutile dans le cadre de la planification de projet

Vous pensez que la cartographie des compétences est inutile pour mener à bien vos stratégies staffing ? Vous pensez que c’est un outil uniquement destiné aux services RH qui n'intervient que dans les stratégies de formation ou de recrutement ? Un mythe qui impacte non seulement la motivation de vos collaborateurs mais aussi la performance de vos équipes projets !

En effet, une cartographie des compétences dynamiques détient des informations capitales pour prendre des décisions de planification de projet très rapidement, comme par exemple :

  • Les intérêts ou désintérêts des collaborateurs pour une compétence, un sujet, un secteur…
  • Les compétences et niveaux d'expertises des collaborateurs, 
  • Les certifications ou qualifications obligatoires
  • Les expertises sectorielles, techniques, etc.

Tous ces éléments permettent de créer des équipes projets compétentes et motivées, qui auront toutes les chances de réussir leur projet. C'est toute votre structure quand en bénéficie.

3. La cartographie des compétences et la cartographie des métiers sont le même document

La cartographie des métiers n’est pas l’organigramme, qui rend compte uniquement des postes occupés au sein de l’entreprise. La cartographie métier, également appelé référentiel métier dans certaines entreprises, rend compte :

  1. Des métiers essentiels à l’entreprise, pour assurer son développement et sa phase de croissance, 
  2. Du nombre de postes attribués à chaque métier (il peut y avoir plusieurs RH, plusieurs consultants…),
  3. Les postes vacants et attendus dans l’entreprise, 
  4. Les métiers à créer, afin de développer l’entreprise. Ces métiers sont très souvent rattachés à des objectifs de montée de compétences, financiers…

La cartographie de compétences va beaucoup plus loin. Elle fait avant tout l’état des lieux des compétences disponibles ou non dans votre en entreprise et permet de mettre en lumière ls profils de compétences et les compétences en tension (mais aussi les savoir-être, aspirations, diplômes, certifications, etc). 

4. La cartographie de compétences n’est pas un outil destiné aux collaborateurs  

Tout comme la cartographie est un outil précieux pour les managers, il est dans l'intérêt de vos collaborateurs et de votre entreprise que ces derniers participent à la construction de votre cartographie des compétences. Dès le départ, leur implication dans la construction du référentiel de compétences permet de garantir l’exhaustivité de ce dernier. De plus, vos collaborateurs sont les mieux placés pour donner des indications sur leurs intérêts / désintérêts en termes de développement de compétences. 

cartographie des compétences

Les collaborateurs peuvent également se servir de la cartographie des compétences pour identifier des experts sur certaines compétences en dehors de leur équipe, département ou même bureau. Avoir une cartographie permet de favoriser l'entraide et l’échanges entre les collaborateurs ! Dans le département R&D d’EDF par exemple, ont été créées des communautés d'experts pour que les collaborateurs puissent échanger entre eux sur des sujets communs grâce à la cartographie des compétences.

5. L’implantation d’une cartographie des compétences est difficile dans une grande entreprise

C’est l’une des plus grandes idées reçues sur la cartographie. Changer les process suscite quelques inquiétudes auprès de la direction et des responsables. Cependant, le déploiement d’une cartographie des compétences à l’échelle de l’entreprise se déroule selon une méthodologie qui a fait ses preuves (tout comme pour un logiciel de planification de projet par exemple). 

Chez PickYourSkills, en 4 mois de travail, le logiciel est déployé au sein de tous les services de l'entreprise. Pour vous donner un aperçu, regardez notre webinar avec Capgemini ou EDF, deux entreprises d’envergure. Avec eux, la cartographie a été implémentée en moins de 6 semaines, sur 1300 et 2000 collaborateurs respectivement, avec des taux de complétion de la part des collaborateurs supérieure à 95% dès la première semaine du lancement. Rien que ça !

Découvrez comment Capgemini Invent ont mis en place une cartographie des compétences sur +1300 collaborateurs ! Voir le témoignage.

6. Il faut saisir toutes les données à la main

Autre erreur courante : croire que la cartographie de compétences, lors de son déploiement, nécessite de saisir toutes les informations à la main. Les équipes techniques chargées du déploiement enrichissent de la cartographie des compétences grâce à des connexions entre votre outil de cartographie et les autres logiciels de votre système informatique (SIRH, LMS, ATS,...) afin d'extraire les données. Cette extraction prend la forme suivante : 

  1. Les informations personnelles sur les collaborateurs sont récupérées automatiquement grâce à une intégration avec le SIRH
  2. Les compétences sont consolidées dans un référentiel accessible par tous les collaborateurs depuis leur profil et chacun a la responsabilité d'ajouter ses compétences à son profil
  3. Les niveaux d'expertises sont mis à jour après récupération automatique des feedbacks (fin de mission ou fin d'année)

Cette extraction est plus ou moins longue, selon le nombre de logiciels transverses avec lesquels vous travaillez : SIRH, LMS, etc. Les données des logiciels sont centralisées dans un seul et même outil, facilitant leur analyse au quotidien. 

7. Elle est indépendante des autres outils numériques

Dernière grande (fausse) idée reçue : la cartographie de compétences est indépendante des outils numériques. Comme nous venons de le voir, la cartographie des compétences peut être gérée par un outil qui s'intègre dans le SI de votre entreprise et qui s'interconnecte avec vos autres outils. Lors de l'extraction des données, la cartographie des compétences est à jour des données de l'entreprise. A chaque fois que vos collaborateurs recourent à des logiciels annexes comme un SIRH, un CRM, un ERP, etc. Celui-ci est interconnecté à votre solution de staffing. 

Vous profitez donc d’un outil 100% performant, qui grandit grâce aux données rentrées dans les logiciels et qui alimente les autres outils pour éviter la double saisie. Vous profitez d’un écosystème numérique interconnecté dans l’entreprise, à travers lequel vous gagnez un temps considérable au quotidien. 

Aller plus loin

July 27, 2022

Les enjeux du staffing dans les entreprises de services en 2022

PickYourSkills vous propose de découvrir l'ensemble des enjeux du staffing au sein des entreprises de services, notamment du Big Quit.
EN SAVOIR PLUS
Estelle
July 20, 2022

5 idées reçues sur le logiciel de staffing

PickYourSkills vous invite à découvrir 5 idées reçues sur le logiciel de staffing ! Nous décryptons 5 idées reçues qui n’ont pas lieu d’être.
EN SAVOIR PLUS
Estelle
July 15, 2022

Logiciel de staffing : quels avantages pour vos collaborateurs ?

Découvrez tous les avantages de l’implantation d’un logiciel de staffing pour l’ensemble des collaborateurs, au sein des entreprises de services.
EN SAVOIR PLUS
Estelle